Fédérale 1, Poule 2: 2ème défaite du PARC

Retrouvez les résultats de la 7ème journée de Fédérale 1, Poule 2:

La Seyne Rugby 17 / 13 Pays Aix Rugby (1)
Macon Rugby (1) 33 / 10 Romans Rugby
Aubenas Vals Rugby (1) 50 / 19 Chambéry Rugby
Chalon Rugby 33 / 16 Annecy Rugby
Rhône Ovalie Club Rugby 30 / 10 Vienne Rugby

Classement général

CLUB     PTS     J     G     N     P     GA     PB     NEI     NF
1      A S MACONNAISE     25     7     5     0     2     91     5     0     0
2      PAYS D AIX RUGBY CLUB     22     7     5     0     2     43     2     0     0
3      R C AUBENAS VALS     21     7     5     0     2     -4     1     0     0
4      RUGBY OVALIE CLUB LA VOULTE VALENCE     18     7     4     0     3     14     2     0     0
4      STADE OL CHAMBERY     18     7     4     0     3     9     2     0     0
6      U S SEYNOISE     16     7     3     0     4     -1     4     0     0
7      U S ROMANS ET PEAGEOISE     15     7     3     0     4     -7     3     0     0
8      ASS SPORTIVE RACING CLUB CHALONNAIS     13     7     3     0     4     -33     1     0     0
9      C S VIENNE RUGBY     10     7     2     0     5     -39     2     0     0
10      U S ANNECY     7     7     1     0     6     -73     3     0     0

 

La Seyne / PARC 17-13 (source : PARC)

Deuxième défaite de la saison pour le PARC, qui s’incline face à une équipe de La Seyne au talent limité, mais combattive. Parfois au sens pas très propre du terme. Pour les Noirs, qui laissent la première place à Mâcon, la rencontre du 16 novembre prochain, contre Mâcon justement, s’annonce déjà comme un premier tournant de la saison.

La déception était grande du côté aixois à la fin de la rencontre. Aussi grande, finalement, que l’écart qu’il semblait y avoir entre les deux équipes aux alentours de la demi-heure de jeu. À ce moment-là, Zebango avait déjà inscrit un essai pour les Noirs et Theuns Kotze maitrisait la partie grâce à un jeu au pied efficace. Les Aixois menaient alors 10 à 0, jouaient avec intelligence en évitant les provocations seynoises, et on se disait alors qu’il ne pouvait pas leur arriver grand-chose. Deux pénalités en fin de première période permettaient toutefois aux Varois de recoller un petit peu. Et ce score de 10 à 6 allait s’avérer insuffisant…

Car l’atmosphère est soudainement devenue beaucoup plus hostile. Les trois-quarts aixois n’avaient plus guère de ballons à se mettre sous la dent, mais maitrisaient tout de même leur match. Les locaux, quant à eux, décidaient d’insister par le centre et recollaient au score grâce à des coups de pieds de pénalité. Et puis… cette 65ème minute (environ), certainement le tournant du match, avec Kotze qui veut jouer cette touche rapidement. Le demi d’ouverture du PARC est alors agrippé par le col par un dirigeant varois. Quelques Aixois s’en mêlent, les Varois déboulent et Romain Colliat, qui venait de rentrer, s’en va protéger son ouvreur sud-africain… Il est alors tenu par des “supporters” varois derrière le grillage. Le talonneur des Noirs est “obligé” de répliquer. S’en suit une bagarre générale qui avait le don de réveiller tout le monde. Public y compris. Colliat et son homologue prenaient un carton rouge chacun. Le premier carton de la carrière du jeune talon aixois, qui devrait logiquement manquer le prochain match face à Mâcon. Les Aixois étaient prévenus, mais à un moment…

Maudits derniers instants…

Sans grand talent, les Seynois, poussés par un stade Marquet plein comme œuf (voire plus) et révolté, mettaient alors beaucoup de cœur à l’ouvrage et réussissaient à inscrire un essai en bout de ligne. Les Noirs jetaient alors toutes leurs forces dans la bataille. Ils obtenaient plusieurs mêlées à 5 mètres de l’en-but. Ils étaient alors menés 17 à 13 mais l’arbitre était très clémente avec les locaux. Sur la dernière d’entre elle, l’essai de pénalité aurait dû être sifflé, tellement les Noirs dominaient leur affaire. Que nenni, madame l’arbitre rendait le ballon aux Seynois, qui remportent finalement une victoire importantissime pour eux au classement. Une victoire remporté avec leurs moyens. Des moyens objectivement largement inférieurs à ceux des Aixois, que le point de bonus ne consolera pas beaucoup… Rageant. Car Mâcon ayant gagné, le PARC est désormais second de sa poule.

ASRC Chalon 33-16 US Annecy Rugby (Source : USRA)

“Annecy maté par la révolution orange

US Annecy Rugby
US Annecy Rugby
   Le match des derniers. Telle était l’affiche que proposait cette 7ème journée du championnat de France de Fédérale 1. Bien que les projecteurs soient constamment braqués sur les grosses écuries qui dominent la compétition, les bagarres en fond de tableau n’en restent pas moins pourvues d’intérêt. Si, pour les premiers, l’objectif avoué de la saison est d’accrocher un titre, il se révèle assurément plus pragmatique pour les seconds qui ne prétendent, eux, qu’à conserver une place dans la cour des grands.
Lanternes rouges de cette poule 2, Chalon et Annecy comptaient donc beaucoup sur un résultat probant en ce dernier dimanche d’octobre afin de recoller au peloton et de sortir enfin de l’ornière. Fortement déterminant pour la suite de la compétition, l’enjeu se révélait être de taille et, comme pour épicer davantage le menu du jour, les Haut-Savoyards partaient avec le handicap de se déplacer en territoire bourguignon…

Parfaitement conscient de l’investissement à fournir sur le pré, le XV annécien n’aura pourtant jamais réellement tenté sa chance et ne proposait finalement que peu de résistance face au ASRC Chalon. Régulièrement sanctionné pour son indiscipline permanente (certaines décisions du corps arbitral pouvant toutefois porter à contestation : un paradoxe pour une rencontre placée sous le signe de la journée des arbitres ! Ndlr), l’USAR offrait ainsi autant d’occasions à l’adversaire de scorer. Et ce dernier ne s’en privait d’ailleurs pas, le buteur des Oranges régalant son public de 6 pénalités cadrées en première période ! Face à l’artillerie adverse, les “Blanc & Bleu” n’avaient riposté gagnant qu’une seule fois, sur deux tentatives, et accusaient déjà un retard énorme à la mi-temps (18-3).

Au retour des vestiaires, alors que la bataille des airs cédait sa place au combat au sol, les locaux conservaient la maîtrise du jeu, dominant même sans peine. Leur reviendra donc l’honneur d’inscrire le premier essai de la partie – après une heure de jeu tout de même ! – puis, en doublant la mise quelques dix minutes plus tard, ils scellaient le sort définitivement funeste de l’USAR. Comme à leur habitude, les hommes du duo Auger-Lorbois augmentaient d’intensité de jeu dans les ultimes instants – aplatissant d’ailleurs derrière les lignes chalonnaises à la 75ème – mais bien trop tard pour espérer quoi que ce soit, ne serait-ce qu’un malheureux point de bonus défensif…

Le championnat basculera bientôt dans sa seconde moitié et, au fur et à mesure que s’égrène le calendrier, l’US Annecy Rugby s’enfonce malheureusement chaque fois un peu plus dans les tréfonds du classement. Les Unionistes doivent se reprendre d’urgence s’ils ne veulent pas être cantonnés à un rôle de figuration pour le reste de la saison, synonyme de relégation.
L’arrêt momentané de la compétition (reprise des hostilités le 17 novembre prochain, ndlr) devra donc impérativement être mis à profit par le staff annécien pour redresser le cap. Et du travail, il y en a pour des “Blanc & Bleu” qui peinent à convaincre depuis un mois, désormais dominés sur leurs points forts qu’étaient la touche et le groupé pénétrant ! S’il n’y a pas le feu au lac, la brillante entame de saison de l’USAR, pour l’instant sans lendemain, risquerait de prendre rapidement les allures d’un vulgaire feu de paille…

 

MACON 33 – USRP 10  (mt 30-0) (Source: USRP)

Dimanche 27 octobre 2013 à 15h00 à Mâcon

Pour Romans:

1 essai: Jonathan QUINNEZ

1 transformation et 1 pénalité: Sylvain VERNISSAT

Pour Mâcon:

4 essais

2 transformation et 3 pénalités

Composition USRP:

LANGLADE, GRANELL, LEA AETOA, MUTEL, MUNTEANU, GOUMAT, BARNERON, COLLE, (m) MANDON, (o) QUINNEZ, TERCHI, LOTITO, FAURE, VERNISSAT, DUPONT

Entrés en jeu: BAFFOU, POINTUD, PAGES, ACCAMBRAY, MARZIN, BESSON, DAUNIVUCU

Non entré en jeu: GUILHOT

La nationale B s’est incliné 23 à 17 contre la nationale B de Mâcon. Mais conserve la deuxème place du classement avec Aix en Provence.

 

Laisser un commentaire