Résumé vidéo Carcassonne / Provence rugby

Si Aix va mieux depuis l’arrivée de Marc Delpoux, Provence Rugby a toujours du mal à voyager.

Résumé vidéo Carcassonne / Provence Rugby : 13-3

Crédit vidéo : Eurosport

La fiche technique (Source: Provence Rugby)

Carcassonne 13 – 3 Provence Rugby. Vent fort. Pelouse moyene. Score à la mi-temps : 13 – 3. Arbitre : M. Rosich. Pour Carcassonne : 2 essais (Lima 2′, Teyssier 28′)1 pénalité (Berchesi 20′). Pour Provence Rugby : 1 pénalité (Bouillon 5′). Cartons jaunes : Lobo (8′) pour Carcassonne.

Composition des équipes

  • Carcassonne : Lobo, Jullien, Telefoni – Maurens, Aliouat – Etien, Koffi, Teyssier – Berchesi (m), Raynaud (o) – Pakalani, Pohe, Grammatico, Lima – Gros. Remplaçants : De Carvalho, Drancourt, Tisseau, Oulai, Domenech, Latorre, Brana, Ursache.
  • Provence Rugby : Ma’afu, Lescadieu, Moreno Rodriguez – Vallejos, Navickas – Guillaume, Molcard, Bornman – Berger (m), Bouillon (o) – Naioko, Swanepoel, Mika, Vakacegu – Levy. Remplaçants : Zakashvili, Ndiaye, Potente, Longépée, Clément, Marrou, Labarthe, Assi.

 

Le contexte

Rencontre explosive de bas de tableau entre de formations qui comptent sur cette rencontre pour prendre des points et entamer une remontée au classement. Côté audois, le moral est plutôt bon avec un point de bonus défensif décroché vendredi dernier sur le terrain de Bayonne. Côté aixois, on pourra compter sur un effectif qui a retrouvé de la fraîcheur en laissant tous ses cadres au repos la semaine dernière. Stratégie payante ?

 

Le scenario

La première période n’est pas loin d’être un petit fiasco : deux essais encaissés, dont l’un dès la première minute aux faux airs de celui pris à Béziers la semaine dernière dès l’entame, la blessure sérieuse de Riaan Swanepoel (un coude luxé ?) remplacé par Louis Marrou dès la 10ème minute, et une incapacité à franchir un rideau carcassonnais renforcé par un vent violent qui pousse dans le dos des locaux… Bref, pour glacer les rangs aixois en recherche de confiance et de repères, il n’en fallait pas plus. A la mi-temps, le score est de 13 à 3, mais la sérénité locale, mine de rien, nous rassure. On se dit que, finalement, ceux-là ne nous connaissent pas bien. Et comme, en conquête, tout se passe plutôt bien, l’heure est à l’espoir.

Mais pas grand-chose ne va changer en seconde période avec un score qui va même en rester là. Les Noirs iront titiller l’enbut carcassonnais à plusieurs reprises, avec de nombreux pilonnages, mais rien n’y fait, les hommes de Marc Delpoux ont du mal à trouver du liant et de la continuité dans leur jeu. Au rayon des satisfactions : la conquête, impériale. Mais cela n’aura pas suffit à faire le résultat.

 

Un homme dans le match Marika Vakacegu

Marika aura tout tenté ce soir, essayant de nombreuses fois de sonner la révolte. Ses initiatives ont été nombreuses, il fut aussi toujours dominant dans ses contacts avec les Carcassonnais, mais cela n’aura pas suffi. Marika était un ton au-dessus ce soir, bravo à lui.

 

Les conséquences

Pour la deuxième semaine consécutive, Provence Rugby ne ramène aucun point. Heureusement, Dax en fait de même à domicile devant Colomiers mais la vraie conséquence, c’est que Carcassonne creuse le trou avec la ligne de flottaison. Et on se dirige vers un duel avec Dax en vue du maintien.

 

La réaction

 

« On n’est pas descendus du bus »

Marc Delpoux (entraîneur Provence Rugby) :« C’est surtout la première mi-temps qui n’est pas bonne. On ne doit jamais prendre cet essai à la première minute… La première mi-temps est catastrophique, on n’est pas descendu du bus. On est battus sur tous les impacts physiques, dans tous les domaines. En deuxième mi-temps, on passe 20 minutes à ne pas savoir gérer le vent, les 20 dernières on pilonne mais c’est trop tard. Le match est plié. Chaque dimanche est différent, et chaque dimanche il faut se remettre en cause. Aujourd’hui, soit on pleure sur ça, soit on se projette sur Aurillac. Je préfère largement me projetter sur Aurillac. Oui, c’est une grosse déception mais aujourd’hui ils étaient meilleurs que nous. On n’a pas su trouver les solutions offensives, et la blessure de Swanepoel nous enlève la possibilité de faire un changement tactique sur le poste de 10. »

Laisser un commentaire