La FFR débloque 35 millions d’euros pour le rugby amateur

Dans communiqué de presse, Bernard Laporte, président de la FFR
annonce un « Plan Massif de Soutien et de Relance du Rugby Français ».

Ce plan, dont les détails seront donnés rapidement, comprend deux principes phares : Un effort exceptionnel de soutien aux Clubs de 35 millions d’euros. La mise en place d’un train de « mesures d’exception » destinées à faciliter la vie des Clubs à dater de ce jour et pour toute la saison prochaine

Le premier volet financier de ce plan est destiné à soulager très sensiblement les 1900 Clubs car la fin de saison va les priver de certaines recettes.

Les mesures à venir concernant la fin de saison sont de 3 types :

1- Maintenir toutes les mesures « traditionnelles » de la redistribution des ressources au profit des Clubs amateurs prévues au budget 2019-2020

2- Arrêter les opérations de collecte opérées par les ligues sur les clubs au bénéfice de la FFR dès le 1er Avril 2020

3- Arrêter tous les prélèvements opérés par les ligues à leur bénéfice sur les clubs à la même date. 

Bien entendu, la Fédération compensera ce manque à gagner pour les Ligues afin de ne pas générer de difficultés en chaîne.

Ainsi, je souhaite que nous prenions des mesures radicales pour la saison 2020-2021.
Elles se traduiront par une aide massive visant à supprimer tout prélèvement sur les clubs, une saison sans prélèvement pour faire respirer financièrement tous nos clubs et leur permettre de se reconstruire dans la durée.
Ces mesures sans précédent, sont rendues possibles par la très bonne santé financière de notre fédération. Nous avons des fonds propres et une trésorerie, suffisamment solides, pour absorber ces aides exceptionnelles. Ces mesures ne fragiliseront pas la Fédération.
Je l’ai toujours dit, notre Fédération n’a pas pour finalité d’amasser des fonds propres de manière démesurée. Nous devons veiller à la bonne santé financière de l’Institution certes, et redistribuer les ressources vers nos Clubs dès que nous en avons l’occasion. Cette crise historique en est une de manière indiscutable.
Il est important de souligner que l’ensemble de ces mesures n’impacteront pas les programmes engagés et déjà budgétés. Nous continuerons notre politique de soutien aux Clubs pour favoriser notre développement et les projets locaux
. “

Le second volet de ce plan de relance, est tout aussi essentiel. Je veux que les règlements soient adaptés à la situation de crise. Ainsi, j’ai demandé à mes équipes de réaliser une simplification règlementaire maximale, permettant à nos Clubs de traverser ces difficultés.
J’ai ainsi demandé de réfléchir aux modifications règlementaires permettant de suspendre au moins pour la saison prochaine aux obligations liées à la charte de l’arbitrage, aux jeunes licenciés ou encore au contrôle financier des Clubs de division Fédérale. “
J’ai également demandé des mesures exceptionnelles visant les formations engagées par nos éducateurs et susceptibles de ne pouvoir se dérouler jusqu’à leur terme.
J’ai proposé l’étude de toutes les évolutions réglementaires permettant une facilitation absolue de la pratique (double licence, rassemblement etc.…).
Ces mesures, non exhaustives, feront l’objet d’une communication précise à venir.


Laisser un commentaire